La Corse en Catamaran ⛵️

Travel

 

Hello les petits voyageurs !

(promis, je serais assidu, j’ai juste eu deux mois où je n’ai pas arrêté, et j’en suis super reconnaissante, mais écrire me manque donc je compte bien m’y remettre)

Après le Mad Cool à Madrid ou j’ai pu voir Kings of Leon (si vous ne l’avez pas lu, c’est ici!), j’ai passé 72h express à Paris ,entre tourisme (je vous laisse deux photos, dont une superbe de la Sainte Chapelle, quelle merveille!), retrouvailles amicales et gripe chopé entre deux, j’ai repris mon énième vol direction : Ajaccio⛵️!

Nous avons passé deux jours dans les montagnes près d’Ajaccio dans le petit village de Travaco, nous avons mangé local (les légumes achetés directement chez l’agriculteur) et avons profité de la montagne, des vues, et d’une baignade dans une petite rivière. C’était la première fois que je me baignai dans de l’eau douce naturelle, et j’ai adoré ça!

Quant à Ajaccio, c’est une superbe petite ville portuaire qui garde l’empreinte de son histoire. Le centre ville, m’a beaucoup rappelé celui de Casablanca de la période du protectorat.

Nous avons entamé après ces quelques jours notre croisière à bord d’un catamaran, avec pour but de faire tout le sud de la Corse en passant entre celle-ci et la Sardaigne. Le catamaran était confortable, les chambres petites mais vu que la majorité du temps on le passait a bronzer sur le ponton ou dans l’eau, c’était plus que suffisant.

Je peux vous dire que la Corse est une île vraiment paradisiaque, dans tous les coins où nous sommes passés, l’eau était super propre et d’un éventail de bleu juste incroyable . On pouvait voir des paysages très different : les Lavezzi très rocheuse et d’un bleu foncé,  les montagnes pleines de verdures en passant par des criques d’un bleu digne des Bahamas! Quant aux corses, et malgré ce qu’on peut entendre, ce sont des gens très chaleureux et qui accueillent extrêmement bien les touristes : on sent que cette île est aimée par ceux qui l’habitent.

Nous avons fait plusieurs petites escales dans de tout petits ports, et une “grande” escale à Bonifacio, perché dans le haut d’une falaise, l’ancien centre-ville façon médina est très mignon, quoique assez touristique, la ville est indéniablement belle, comme sculpté dans de la roche!

Je passais mes journées à bronzer, profiter du paysage et de la nature, à lire  (j’ai dévoré deux romans d’Agatha Christie) et à déguster de la bonne gastronomie Corse, en somme, j’étais en  v a c a n c e s  !

N’hésitez vraiment pas à visiter la Corse si vous en avez l’occasion, vous n’en serez pas déçu, elle est belle et porte très bien son nom : l’île de beauté!

 

IMG_1143IMG_1165IMG_1175IMG_1177IMG_1194 (1)IMG_1198IMG_1220IMG_1249 (1)IMG_1285IMG_1301IMG_1315IMG_1320

See you soon par ici !

nouvellesignature

Lisboa : une capitale à visiter!

Travel

Hello les petits voyageurs !

Aujourd’hui nouvel article voyage, cette fois-ci avec une nouvelle capitale européenne : Lisbonne !

J’ai décidé de vous formuler ce billet voyage d’une nouvelle façon, en mettant en avant tous les points fort de ce week end express au Portugal, au lieu de reciter mon séjour.

First point, et non pas des moindres, un vol a/r Madrid- Lisbonne payé 44 euros! soit 20 euros le trajet. Et un super appart pour 6 trouvé sur Airbnb pour 20 euros la nuit, dans le centre historique,super bien décoré et confortable.

Quant à la ville, préparez vous à travailler vos fessiers! Faite sur différentes hauteurs, on surplombe la ville de plusieurs “miradores”. Les couleurs des maisons, les faiences et surtout la vue sur la mer donne à Lisbonne ce cachet qu’aucune autre ville n’a ! Vous ne manquerez surement pas non plus les petits tramway jaunes typique du paysage lisboète.

Depuis les différents points qui surplombent la ville, vous ne raterez pas le pont du 25 Avril qui donne à Lisbonne des airs de San Francisco ou encore le Cristo Rei  qui lui donne des airs brésiliens de Rio De Janeiro. Et pour la french touch, l’ascenseur Eiffel en plein dans le centre ville. Toutes ces beautés culturelles et historiques s’ajoutent à la quantité innombrable d’églises que vous croiserez en marchant. Si au Maroc “bin 9ahwa ou 9ahwa, 9ahwa” à Lisbonne c’est applicable pour les églises.

Coté gastronomie à Lisbonne vous ne serez pas déçu. Vous gouterez au Pastel de Nata, des petites tartes fourrées à la crème, comme un flan pâtissier. Mais aussi à de l’excellente viande très bien cuite. J’ai mangé dans un coin qui ne payait pas de mine mais qui faisait de la viande cuite sur de la pierre chaude excellente! Moi qui n’aime pas beaucoup la viande (oui oui peu commun pour une marocaine), j’ai apprécié !

Le week-end c’est fini sur une excellente note avec un brunch avec une super vue! Près du Mirador de Santa Catalina, vous le retrouverez sous le nom de Noobai sur Google.

Voilà pour les (super!) raisons de visiter Lisbonne, et au cas ou c’est pas assez clair en texte ou en images je vous laisse une vidéo aussi !

Fini pour ces premiers voyages de l’année, et j’ai déjà hâte de reprendre l’avion pour de nouvelles destinations !

img_0267img_0257img_0273img_0285img_0312img_0388img_0399img_0404img_0417img_0422img_0424img_0436

Bisous à vous!

nouvelle-signature

 

 

 

 


minilogo2

Casablanca : on se trompe! et Art Deco

Architecture

Hey vous !

“Casablanca est belle quand on la regarde avec les bons yeux.”

On se retrouve pour parler d’architecture moderne Casablancaise, et cette fois on parle d’un style que j’aime vraiment beaucoup (c’est pour ca qu’il a droit à son article à lui tout seul): l’Art Deco.

J’ai découvert ce style juste avant de commencer mes études, lors d’un voyage à Miami en Floride, où l’on trouve encore les immeubles sur trois étages encore en pleine vie, avec leurs couleurs et leurs lumières : un voyage dans le temps. On a la chance d’avoir notre part d’Art Deco à Casablanca, comment reconnaitre l’art Deco ? des bâtiments à allure de paquebot, fenêtres hublot ou carrés, casquetes sur les ouvertures, verrières, le refus de l’angle droit pour des formes plus arrondies,  et surtout un fronton sur les façades !

Je partage avec vous tout d’abord des photos que j’ai prises dans le centre ville extramuros de la capitale économique. Plus bas, vous trouverez des images de Casablanca dans les années 20, apogée de l’art Deco.

Je m’attarde  tout de même sur l’Hôtel Anfa, qui a connu une conférence entre le président des États-Unis, Franklin Roosevelt , le Premier ministre britannique, Winston Churchill, et de Gaulle, en 1943, à fin de se préparer pour la WWII. Un des nombreux bijoux historiques en plus d’architecturales qui c’est malheureusement vues se détruire après l’indépendance du Maroc, qui a eu comme conséquence supprimer toutes constructions françaises faite durant le Protectorat.

ABD_5221ABD_5265ABD_5266ABD_5273ABD_5276

 


 

 

Hôtel Anfa

3966 Les secrets de Anfa Hotel

 

 

Je finis ce billet en vous disant que tous ceux qui passent par Casablanca, passe acoté de ce qu’est réellement Casablanca. Les touristes se trompent, les Marocains se trompent et les Casablancais se trompent. Il est important que l’on développe une conscience urbanistique et culturelle, qu’on apprenne à regarder notre ville, et qu’on la respecte. C’est des fois désolant de voir l’état de cette ville qui m’a vu grandir, de la ligne architecturale et urbanistique qu’elle prend, en oubliant son histoire et ce qu’elle est (vous l’aurez compris, je suis amoureuse de ma ville 😻). Le bon côté c’est que Casablanca grandi avec moi, elle apprend de ses erreurs et réapprend de son histoire.

 

À très bientôt par ici !

 

 

 

Casablanca: modernité avant tout !

Architecture

Hello hello !

Les casablancais ne se rendent pas compte du patrimoine architecturale dont regorge notre ville. On se centre surtout sur des zones nouvelles, un peu plus “uppées”. On se sent casablancais sans connaître le vrai Casablanca, le beau Casablanca. Pour pouvoir voir ca, il faut s’aventurer dans des quartiers un peu plus populaires, comme le centre ville. Construit durant le protectorat français dans les années 1900,les architectes et urbanistes français voulaient faire de Casablanca une capitale moderne : “by the end of the century, French North Africa will be the United States of today, with Casablanca stepping into the shoes of New York” ,   écrit le General d’Amade en 1928.

Le centre ville, ou la ville nouvelle dans le temps,  est fait d’architecture néoclassique et néo-mauresque, de l’Art Nouveau avec des touches plus françaises ou plus orientales. De beaux immeubles blancs, avec leurs logias, balcons, et passages couverts. Des façades à moulures, des portes marbrées, et des hauteurs sous plafond à couper le souffle : si seulement on pouvait s’inspirer de ca dans le “nouveau” Casablanca! Malgré le fait que le quartier ait été mal entretenu, il a connu une troisième vie après l’installation du tramway, qui a rendu l’avenue Mohamed V entièrement piétonne (aux grand plaisir de nos petites jambes).

On trouve deux style bien distinct,tout deux inspiré de l’Art Nouveau, le néoclassique et le néo-mauresque. Le néoclassique vous le reconnaissez facilement : les façades sont ornées de décorations florales ou encore de médaillons et de colones classiques.

 

ABD_5204ABD_5207ABD_5218ABD_5223

 

ABD_5229ABD_5253

 

 


Quand au néo-mauresque, c’est un style proche du néoclassique toujours inspiré de l’Art Nouveau  mais avec une touche plus orientale : des azulejos et des formes beaucoup plus géométrique ! On retrouve aussi dans ces façades de la couleur, des tuiles vertes et du jaune sur les moulures géométriques.  On peut observer plus bas, l’état des immeubles non entretenus, qui méritent amplement d’avoir une seconde vie. On observe d’ailleurs la différence avec le néoclassique : les portes et les colones sont plus carrées, les logias et les balcons sont arqués: un style plus arabe qui rappelle le style que l’on trouve en Andalousie.

ABD_5199ABD_5216ABD_5219ABD_5224ABD_5254

 

 

On voit ci-dessus l’Hotel Lincoln en reconstruction, et a sa droite l’hotel dans ses meilleurs moments ! On espère revoir ce chef d’oeuvre architectural et historique dans notre belle capitale!

Dans mon prochain billet on continuera sur une lignée tout aussi architecturale que casablancaise ! See you there!

 

 

Japon : Kit Kat et glace au thé !

Travel

Hey there !

Rentrer dans un super marché japonais peut s’avérer être une tache plus que compliqué. On ne trouve pas un mot en anglais sur les emballages, on peut donc seulement se fier à son instinct et aux images (les dessins de mangas sur les paquets de chips n’aident pas…). Quant aux aux boissons, adepte de Coca-Cola que je suis, on ne trouve ce petit breuvage que dans les coins des frigos ! Par contre, les thés et les laits on en trouve à toutes les sauces et pas du tout sucré…tellement bizarre.
En général, la nourriture japonaise ne contient pas de sucre et est très saine. Les sucreries  et les gâteaux ne sont pas sucrés du tout pour nos papilles occidentales !

DSC_0361DSC_0360DSC_0359DSC_0357DSC_0358DSC_0337

Inratable, les Kit-Kat a tous les gouts. Le plus connu d’entre eux et le celui au thé vert. Personnellement je n’ai pas trouvé ça très bon, un gout de gazon mélangé a du chocolat blanc, voilà ce que ça m’a rappelé! Mais surtout, on trouve ce parfum aussi dans…les glaces ! Des glaces toutes vertes au gout d’herbes (beurk!). Je ne vous le recommande vraiment pas, mais les gouts et les couleurs comme on dit, ça ne se discute pas !

DSC_0356DSC_0355

Finalement, je vais vous parler de mon petit coup de coeur culinaire japonais: le sandwich sushi! Du poulet avec de la laitue entre deux couches de riz: un délice sain !
DSC_0332

Les articles made in Japan s’arrêtent ici ! Je suis rentrée il y a quelques jours à Casablanca, après une journée de vol, et voilà que je repars déjà vers la capitale espagnole !

Ce voyage a été très enrichissant, une culture totalement différente de toutes celles que j’avais vues jusque-là. Les Japonais sont respectueux et éduqués. Ce qui m’a le plus frappé c’est qu’il n’y a pas de mendiants et le pourboire est très mal vu ! Même si le niveaux de vie est élevé, la qualité des services est bien là (tout se paye, comme dirait ma maman).
 C’est sur, le Japon ,j’y reviendrai !

See you soon Japan 🇯🇵 !

nouvelle-signature

 

 

 


minilogo2

Tokyo : fish market et mangas !

Travel

Hello hello !

Il est impossible de passer à Tokyo et de ne pas être impressionné par la culture du poisson. Mis à part les sushis, ils consomment le poisson sous toutes ses formes : cru, séché, mariné…et surtout d’une variété inimaginable !

Il était donc indispensable de passer au marché de poissons de Tsukiji. La criée commence à 5h du matin : les grossistes vendent aux revendeurs. Puis à partir de 7h30 du matin on peut visiter le marché en tant que client, et acheter son poisson. Ce qui est remarquable, c’est que le marché est très propre, zéro odeurs de poissons !

Vous pouvez aussi réserver à l’avance dans des restaurants qu’il y a sur place pour déguster le poisson tout juste péché ! Mais du poisson à 8h du matin, pour moi du moins, c’est moyen…

 

On y trouve aussi un marché aux légumes,  je ne sais pas vous, mais les cerises organisées si minutieusement m’ont épaté !

 

Dans la même journée, je suis allé à Akihabara qui est un des quartiers les plus mouvementés de la ville. On y trouve la culture des jeux-videos et des mangas en plus de tout un univers d’électroniques.

 

À très bientôt par ici !

nouvelle-signature

 

 

 


petit