Architecture : Casa Huarte, Corrales y Molezún

Architecture : Casa Huarte, Corrales y Molezún

Hey there !

Il y a peu, j’ai eu la chance de pouvoir visiter Casa Huarte, de Corrales y Molezún. Pour ce qui ne s’y conaissent pas en architecture moderne espagnole, Corrales y Molezún sont un des plus grand cabinet d’architecture ayant marqué l’architecture espagnole, ils ont parmi leur oeuvres le Pavillon de Bruxelles,   La vivienda unifamiliar,  La Residencia infalntil Miraflores ou encore le Banco Pastor.

Nous avons donc eu le privilege de visiter la Casa Huarte avec ma classe de projet, qui a été construite par ces architectes en 1966 pour la très grande famille Huarte. Avec plus de 1000m2 construit, on peut  vite s’y perdre! La maison est articulée autour de 3 patios intérieurs, et s’étend sur tout sur le rez-de-chaussée. Néanmoins, deux petits escaliers en forme de escargot, tels des escaliers de bateau, desservent pour l’un, une chambre avec sa salle de bain et son dressing, et pour l’autre une imposante bibliothèque à toit incliné et d’une hauteur de plus de cinq mètres à son point maximal.

dsc_0504dsc_0505dsc_0514

Au niveau de l’architecture, l’horizon marque le rythme des espaces, que ce soit avec la ligne marquant les ouvertures des façades  continuellement avec les patios, ou bien avec ces volumes, comme pesant au-dessus des points de lumière.

Les pièces, ou les atmosphères qui m’ont le plus marqué, sont sans aucun doute le patio de la piscine, où la piscine arrive à la hauteur du ventre. Les bureaux qui donnent sur un des patios, de façon à ce que notre vue soit à ras le sol, et aussi bien sur, la grande bibliothèque.

dsc_0513dsc_0510dsc_0508dsc_0507dsc_0622

Ce qui m’a paru le plus intrigant, c’est l’ampleur de la maison, mais cela est surement dû au fait que l’on  vit très différemment maintenant qu’à l’époque. Une aile avec son entrée pour le service, et presque autant de chambres pour le service que pour les maitres de maison ! Je dois aussi vous avouer que le nombre de salles de bains est incroyable, et toutes avec baignoire !

La maison est actuellement à vendre, pour 5 millions d’euro et a du mal à trouver acheteur. Je pense que cela est dût au fait que la maison a besoin d’une rénovation, elle est très difficile à chauffer et est trop grande pour une famille du XXIème siècle ! Elle devrait être reprise en tant que maison d’hôte, ou même encore séparée en trois maisons, ou plus!

dsc_0647dsc_0644dsc_0642dsc_0633

 

 

 

 


 

Atelier de projets : Le Corbusier et son couvent pas comme les autres !

Atelier de projets : Le Corbusier et son couvent pas comme les autres !

Hello hello !

 

« Ce couvent de rude béton est une œuvre d’amour. Il ne se parle pas. C’est de l’intérieur qu’il se vit. C’est à l’intérieur que se passe l’essentiel. » Le Corbusier

De retour pour un nouvel article Atelier,et cette fois-ci on va parler du  Couvent de la Tourette de notre cher Corbusier.

Le couvent de Sainte Marie de la Tourette est une des dernières oeuvres du maitre de l’architecture moderne. À l’apogée de sa carrière, on lui demande de construire un couvent, qui est en soi une construction religieuse, sociale et culturelle dominicaine, où les moines mènent une vie religieuse.  S’inspirant des couvents classiques, mais en les revisitant avec les cinq piliers de l’architecture moderne (toit-terrace, pilotis, façades libres, plans libres et fenêtres en bandeaux), en plus des mesures Modulor que l’on retrouve dans toutes ses constructions, l’architecte développe une oeuvre maitresse du XXème siècle.

b7f8151ee97d6f268be69bf0ea0605cdcaptura-de-pantalla-2016-12-02-a-las-13-03-01

En arrivant vers La Tourette, nous observons un bâtiment sur 3 étages, et beaucoup de béton, mais aussi un bloc, un parallélépipède aveugle,  séparé du reste : l’église.
Le couvent est donc formé d’un bâtiment en forme de U , où l’on trouve la bibliothèque, les salles communes en bas , et les cellules sur les étages du dessus. Puis une bâtiment fermant l’ouverture du U en forme d’I, comme dis plus haut, qui correspond a l’église.
Vue de l’autre côté, le Couvent paraît beaucoup plus imposant, sur une hauteur double sur pilotis, se démarquant de la pente naturelle du terrain, et en imposant sa propre ligne d’horizon.

20798692tumblr_m59new3mvu1qe0nlvo1_1280captura-de-pantalla-2016-11-30-a-las-14-53-0920e18a1c6f40629b736d794cc4869986

L’espace restant au milieu, se voit ajouter des connexions en forme de croix, pour faciliter le mouvement et les circulations au sein du bâtiment.

Quant aux façades, celle de l’église paraît aveugle, mais de l’intérieur nous pouvons voir de fins puis de lumière imprescriptible depuis l’extérieur. Les autres façades, étant libres, elles permettent un jeu entre les carrées façons Mondrian, et de fines lignes de lumière.

Nous avons aussi un toit-terrace,  resté vierge, avec un mur assez haut, où vous pouvez vous balader tout en ayant une vue sur l’horizon lointain .

 

img_8302-lighla-tourette-le-corbusier-archeyes-4couvent-tourette-facadeinterieure

Voilà pour cet article, mon exercice s’agit de developer un espace avec plus de chambres et une zone commune de 300m2 pour les visiteurs . On peut dire que j’y travaille!

« Ce couvent de rude béton est une œuvre d’amour. Il ne se parle pas. C’est de l’intérieur qu’il se vit. C’est à l’intérieur que se passe l’essentiel. » Le Corbusier

Sin título-1

menuproceso-la-tourette

hibrido3hibrido-2hibrido5hibrido1

See you soon !

 

 

 

Atelier de projets : Cap Moderne et influences

Atelier de projets : Cap Moderne et influences

Hey you !

Deuxième mois de cours, jusque la je survie…ou pas trop! 😝

Aujourd’hui, on parle aussi Atelier, mais promis, next week je reviens avec un article assez cool sur la jolie ville de Madrid, et peut être même un billet un peu vert (mystère ! ).

Pour ce nouveau exercice de Projet, on nous a demandé de developper un centre d’accueil des visiteurs du Cap Moderne, lieu où se trouve le Cabanon du Corbusier, une petite cabane faite en bois de 3’66×3’66 mètres et qui contient deux lits, un lavabo, des toilettes, un bureau et du rangement (tout cela dans des mesures Modulor, bien sûr), ou le Corbu passait ces vacances au Cap Martin et où il décède en plein baignade d’une crise cardiaque agé de 77 ans.

cabanon_vacances_07cabanon_vacances0cabanon007cabanon-10

Le complexe du Cap Martin, appelé aussi Cap Moderne du à l’architecture Moderne dont font qualité les oeuvres qui le compose. On y trouve les Unités de Camping (1), le Restaurant Étoile de mer (2), la Villa de Eileen Gray (5) , l’Atelier (4) et bien sûr, le Cabanon(3).

 

Comme vous pouvez voir, le Cabanon se trouve collé au restaurant, car comme dit précédemment,  il est fourni de tout sauf d’une cuisine. Le Corbusier déjeunait alors au restaurant, travaillait dans son Atelier (où il a quand même dessiner le Couvent de la Tourette, rien que ca!), et se reposait dans son Cabanon.

Après cette petite mise au point sur le lieu, essentielle au  développement du projet proposé, on va parler du projet en soit. Il s’agit d’un centre de visiteurs, où l’on trouvera une zone de vente de tickets et d’attente, des toilettes, un bureau, une cafétéria, une zone d’exposition tout cela d’un total de 100 m2. On nous exige aussi un theatre a l’air libre.

Le terrain est très important dans l’ideation de ce projet, il est très abrupte est en ras de falaise ( voir image ci-dessus). Il est préférable aussi que le projet se fonde dans le decor et ne derange pas les oeuvres Corbusiènes qui l’entoure, surtout la vue du Cabanon…le Corbu s’en retournerait dans sa tombe 😱  !

Pour cette première approche je vous laisse quelques photos d’architecture moderne et contemporaine : des pavillons, des maisons en terrain incliné… pour plus de details sur les architectes cliquez sur les photos !

pabellon1casa-v-plan-b-arquitectos-y-giancarlo-mazzantiryue-nishizawa-nendocasa-till-wmr-arquitectoscasa-a-media-cuesta-denis-joelsons-y-barauna

On se retrouve dans un prochain billet Atelier pour parler de ma proposition pour le rendu final de cet exercice et du processus de création et d’ideation !

À très bientôt par ici !

Sin título-11234

À très bientôt par ici !

 


 

 

Atelier de projets : Le Corbu et son Modulor

Atelier de projets : Le Corbu et son Modulor

Hello hello !

Je trouve enfin un petit moment pour vous écrire! J’ai eu deux semaines plus que chargées en travail…😢

Je reviens cette fois-ci avec une nouvelle rubrique  dont je vous avais parlé dans mon article précédent, une rubrique qui se centrera spécialement sur les projets et les thèmes que j’aborde en cours !  Après avoir longtemps hésité au nom que je voulais donner à cette nouvelle catégorie,  je me suis décidée pour : Atelier !

Ce semestre dans ma matière de projet, le programme de mon professeur s’intitule ” Le Cabanon” et se centre sur le travail du Corbusier, qui est dans le monde de l’architecture l’équivalent d’ Einstein en physique : il a révolutionné l’architecture et marqué le début de l’architecture moderne. Je ne vais pas vous cacher que ce n’est pas un de mes architectes préférés, mais j’ai choisi ce programme pour ce semestre pour une seule raison : l’Unité d’Habitation. Ce n’est pas un beau bâtiment vu de l’extérieur, mais il est d’une intelligence et d’une efficacité qui m’a toujours attiré depuis ma première année d’archi, l’étude du petit espace me fascine énormément !

unite-d-habitation_main

descargacorbgraphic2048x1536-fit_corbusier-devant-maquette-cite-radieuse-1957-berlin

Ce qui caractérise l’Unité d’Habitation (mais aussi tous les autres travaux du Corbu, comme le Cabanon par exemple) c’est que toutes les mesures sont basées sur le Modulor. De la hauteur des appartements, à la longueur des blocs en passant par le tabouret de la cuisine, tout est marqué par une seule unité de mesure créée par ce génie du ciment ! En résumé, le Modulor est une unité de mesure de 2’26 mètres se basant sur l’homme et sur son entourage. Ainsi, pour que l’assise soit agréable, il est préférable que la chaise fasse 43cm, par exemple.

 

 

 

Le premier exercice qu’on nous a donc assigné c’est de créer notre propre Modulor, en nous basant sur celui du Corbusier. Il fallait que ce soit un objet pratique, transportable et résistant. J’ai décidé de m’inspirer des anciens mètres en bois qui se ferme sur eux mêmes. Après une première proposition qui a été corrigée, et une deuxième plus adaptée, on a clos ce premier exercice avec une video explicative que je vous laisse juste en bas.

 

 

À très bientôt pour un nouveau billet !

 

Casablanca : on se trompe! et Art Deco

Casablanca : on se trompe! et Art Deco

Hey vous !

“Casablanca est belle quand on la regarde avec les bons yeux.”

On se retrouve pour parler d’architecture moderne Casablancaise, et cette fois on parle d’un style que j’aime vraiment beaucoup (c’est pour ca qu’il a droit à son article à lui tout seul): l’Art Deco.

J’ai découvert ce style juste avant de commencer mes études, lors d’un voyage à Miami en Floride, où l’on trouve encore les immeubles sur trois étages encore en pleine vie, avec leurs couleurs et leurs lumières : un voyage dans le temps. On a la chance d’avoir notre part d’Art Deco à Casablanca, comment reconnaitre l’art Deco ? des bâtiments à allure de paquebot, fenêtres hublot ou carrés, casquetes sur les ouvertures, verrières, le refus de l’angle droit pour des formes plus arrondies,  et surtout un fronton sur les façades !

Je partage avec vous tout d’abord des photos que j’ai prises dans le centre ville extramuros de la capitale économique. Plus bas, vous trouverez des images de Casablanca dans les années 20, apogée de l’art Deco.

Je m’attarde  tout de même sur l’Hôtel Anfa, qui a connu une conférence entre le président des États-Unis, Franklin Roosevelt , le Premier ministre britannique, Winston Churchill, et de Gaulle, en 1943, à fin de se préparer pour la WWII. Un des nombreux bijoux historiques en plus d’architecturales qui c’est malheureusement vues se détruire après l’indépendance du Maroc, qui a eu comme conséquence supprimer toutes constructions françaises faite durant le Protectorat.

ABD_5221ABD_5265ABD_5266ABD_5273ABD_5276

 


 

 

Hôtel Anfa

3966 Les secrets de Anfa Hotel

 

 

Je finis ce billet en vous disant que tous ceux qui passent par Casablanca, passe acoté de ce qu’est réellement Casablanca. Les touristes se trompent, les Marocains se trompent et les Casablancais se trompent. Il est important que l’on développe une conscience urbanistique et culturelle, qu’on apprenne à regarder notre ville, et qu’on la respecte. C’est des fois désolant de voir l’état de cette ville qui m’a vu grandir, de la ligne architecturale et urbanistique qu’elle prend, en oubliant son histoire et ce qu’elle est (vous l’aurez compris, je suis amoureuse de ma ville 😻). Le bon côté c’est que Casablanca grandi avec moi, elle apprend de ses erreurs et réapprend de son histoire.

 

À très bientôt par ici !

 

 

 

Casablanca: modernité avant tout !

Casablanca: modernité avant tout !

Hello hello !

Les casablancais ne se rendent pas compte du patrimoine architecturale dont regorge notre ville. On se centre surtout sur des zones nouvelles, un peu plus “uppées”. On se sent casablancais sans connaître le vrai Casablanca, le beau Casablanca. Pour pouvoir voir ca, il faut s’aventurer dans des quartiers un peu plus populaires, comme le centre ville. Construit durant le protectorat français dans les années 1900,les architectes et urbanistes français voulaient faire de Casablanca une capitale moderne : “by the end of the century, French North Africa will be the United States of today, with Casablanca stepping into the shoes of New York” ,   écrit le General d’Amade en 1928.

Le centre ville, ou la ville nouvelle dans le temps,  est fait d’architecture néoclassique et néo-mauresque, de l’Art Nouveau avec des touches plus françaises ou plus orientales. De beaux immeubles blancs, avec leurs logias, balcons, et passages couverts. Des façades à moulures, des portes marbrées, et des hauteurs sous plafond à couper le souffle : si seulement on pouvait s’inspirer de ca dans le “nouveau” Casablanca! Malgré le fait que le quartier ait été mal entretenu, il a connu une troisième vie après l’installation du tramway, qui a rendu l’avenue Mohamed V entièrement piétonne (aux grand plaisir de nos petites jambes).

On trouve deux style bien distinct,tout deux inspiré de l’Art Nouveau, le néoclassique et le néo-mauresque. Le néoclassique vous le reconnaissez facilement : les façades sont ornées de décorations florales ou encore de médaillons et de colones classiques.

 

ABD_5204ABD_5207ABD_5218ABD_5223

 

ABD_5229ABD_5253

 

 


Quand au néo-mauresque, c’est un style proche du néoclassique toujours inspiré de l’Art Nouveau  mais avec une touche plus orientale : des azulejos et des formes beaucoup plus géométrique ! On retrouve aussi dans ces façades de la couleur, des tuiles vertes et du jaune sur les moulures géométriques.  On peut observer plus bas, l’état des immeubles non entretenus, qui méritent amplement d’avoir une seconde vie. On observe d’ailleurs la différence avec le néoclassique : les portes et les colones sont plus carrées, les logias et les balcons sont arqués: un style plus arabe qui rappelle le style que l’on trouve en Andalousie.

ABD_5199ABD_5216ABD_5219ABD_5224ABD_5254

 

 

On voit ci-dessus l’Hotel Lincoln en reconstruction, et a sa droite l’hotel dans ses meilleurs moments ! On espère revoir ce chef d’oeuvre architectural et historique dans notre belle capitale!

Dans mon prochain billet on continuera sur une lignée tout aussi architecturale que casablancaise ! See you there!

 

 

Architecture : top 5 de Riads marocains

Architecture : top 5 de Riads marocains

Hello hello !

L’idée initiale était de faire un article sur les piscines de Riads marocains, et puis ça a dérivé sur une sélection de Riads… je restait sur ma soif avec les piscines !

Un riad est une maison traditionnelle marocaine, originalement trouvées dans les médinas. C’est une architecture construite vers l’intérieur, la façade externe ne sert que de limite, les ouvertures se font autour d’un patio. Actuellement au Maroc, on trouve beaucoup de Riyad revisité en maison d’hôtes ou en hôtel, ce qui rend votre séjour beaucoup plus authentique.

J’ai fait une sélection de Riyad de style très different. Du moderne revisité au pur traditionnel beldi, et de Fès à Essaouira en passant par Marrakech : mon top 5.

Let’s go !

5. Riad Salam, Fès
Le riad marocain par excellence. On y trouve l’artisanat marocain pur : de la mosaïque, de la yeseria (les moulures de plâtre arabe), du bois sculpté au plafond, et des cristaux de couleurs. Et avec une belle piscine bleue qui rend le séjour à Fès beaucoup plus agréable.
PS : on-y mange vraiment très bien !

3918438_28_zriad-salam-fezriad-salam1

4.  Dixneuf la Ksour, Marrakech
Dans un style beldi ( traditionnel) mais beaucoup plus soft : le travail du bois et les colonnes nous rappellent que oui, nous sommes bien dans un riad en plein milieu de la médina de la ville rouge même si les gammes de couleurs restent beaucoup plus tendres à la vue !

142384301776300217763991

3. Riad Edward, Marrakech
Un mix entre le Riad Salam de Fès et le Dixneuf la Ksour : le patio et les zones communes sont très colorés, mais les chambres restent dans des tons plus suaves !

306725273067275630907693

2. Riad Dar Maya, Essaouira
Un riad moderne au coeur de la jolie ville d’Essaouira (mon billet sur Essaouira c’est ici). Dans les tons blancs sur des murs de tadelakt naturels  (technique marocaine de recouvrement des murs), ce Riad est pour moi un petit bijou de paix et de sérénité en plus de sa proximité de l’océan, que l’on ne refuse pas en été !

153237561546322615463486

1. Le Riad Berbère, Marrakech 
Mon préferé, sans aucun doute ! ( rien à voir avec mes origines, non non…🙆🏻) Je trouve que ce Riad sort de l’ordinaire, et montre un face de l’art berbère marocain qu’on ne trouve pas souvent : de la simplicité. Des salons à même le sol, des tapis Amazighs… ces détails qui font de cet endroit le reflet de la diversité culturel et artistique au Maroc !

descargariad+berbere+2V0A24992015riad+berbere+2V0A30132015-HDR-Edit

À très bientôt, toujours par ici !